Grâce à Dieu

Grâce à Dieu

Compétition : choix de la critique tchèque

François Ozon
2018 | France
137 min | français
Sous-titres - anglais , tchèque
Avec Melvil Poupaud, Denis Ménochet, Swann Arlaud, Josiane Balasko, Eric Caravaca

Retour sur le programme

Alexandre vit à Lyon avec sa femme et ses enfants. Un jour, il découvre par hasard que le prêtre qui a abusé de lui aux scouts officie toujours auprès d’enfants. Il se lance alors dans un combat, très vite rejoint par François et Emmanuel, également victimes du prêtre, pour « libérer leur parole » sur ce qu’ils ont subi. Mais les répercussions et conséquences de ces aveux ne laisseront personne indemne.

Film choisi par Jana Machalická, Lidové noviny

« Le film, inspiré de faits réels, relate les abus sexuels qui ont eu lieu au sein de l’église catholique dans les années quatre-vingt dans un des diocèses de Lyon (affaire Barbarin). Le réalisateur et scénariste François Ozon a symboliquement gardé les vrais noms des prélats tout en changeant le nom des victimes. La première du film a eu lieu en février dernier à la Berlinale, où le film a obtenu le grand prix du jury. Ozon respecte les faits mais n’opte pas pour la sobriété d’un documentaire. Volontairement, il donne la place aux émotions. La force du long-métrage repose notamment sur la psychologie détaillée des victimes et sur l’anatomie de leur traumatisme. Il dresse le portrait de jeunes hommes, abusés pendant leur enfance par un prêtre pédophile, qui avaient caché leurs blessures psychiques durant des années. Ozon parvient à magistralement analyser les raisons de leur silence. Suivre des victimes qui cherchent le courage de lutter contre leur propre vulnérabilité est glaçant. Une des façons d’arriver à se libérer est, hélas, la perte définitive de la foi. »
Jana Machalická, Lidové noviny

Berlinale 2019 - Grand prix du jury : Ours d'argent